LeMonde.fr: L’écologie, chasse gardée des Blancs aux Etats-Unis

English translation: http://bit.ly/1CqgEvY

 

L’écologie, chasse gardée des Blancs aux Etats-Unis

LE MONDE | 26.08.2014 à 11h58 | Par Gilles Paris (Washington, envoyé spécial)

</p><br /> <p>” width=”534″ /></figure><p> </p><p>Les chiffres sont sans indulgence : alors que les minorités (Afro-Américains, Latinos…) comptent aujourd’hui pour 36 % de la population américaine, elles restent faiblement représentées dans les organisations de défense de l’environnement, qu’il s’agisse d’ONG, de fondations ou d’agences gouvernementales, selon les résultats d’une enquête publiée fin juillet par le site américain Green 2.0.</p><p>Les agences officielles présentent le meilleur résultat (15,5 %), mais pas question de crier victoire : alors que la part des minorités continue de croître aux Etats-Unis, leur présence stagne dans les institutions environnementales officielles depuis plusieurs années.</p><p><strong>RÉCEMMENT, LES FEMMES ONT OPÉRÉ UNE PERCÉE</strong></p><p>La proportion de représentants de minorités dans les embauches réalisées depuis trois ans ne s’élève au-dessus de ce plafond de verre de 15,5 % que pour les fondations. Si récemment, les femmes ont opéré une percée dans le domaine de l’environnement, en concentrant plus de 60 % des nouveaux postes, cette ouverture n’a bénéficié qu’aux femmes blanches, comme le note Dorceta Taylor, de l’université du Michigan, auteur de l’étude <em>The State of Diversity in Environmental Organizations</em> (« L’état de la diversité dans les o…</p><p><a href=http://bit.ly/1w6jrWK

Comments are closed.